top of page
  • Photo du rédacteurTony BARON

Redresser les copropriétés en difficultés

Il y a bientôt dix ans la loi ALUR complétait la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965, en créant un article 29-11 relatif à l’administration provisoire renforcée. Ce dispositif est un des outils du redressement des copropriétés en difficultés conçu pour faciliter la réalisation et le financement de très gros travaux dans les copropriétés très dégradées. Il  conduit à la mobilisation d’un opérateur qui dispose des compétences techniques pour organiser et proposer une solution de financement intégrée. Contribution issue du colloque Les outils du traitement des copropriétés en difficultés (Déc. 2023).

 

Ce nouvel outil devait bénéficier à 1 700 à 1 800 copropriétés. Pourtant, il n’a été a priori mis en œuvre que deux fois : à Clichy-sous-Bois (Chêne-Pointu) et à Grigny (Grigny II). 

 

De fait, il n’a été utilisé que pour les syndicats des copropriétaires qui avaient nourri la réflexion conduisant à l’adoption de ce nouvel article 29-11. Si certains ont pu qualifier le mandat ad’hoc, d’arlésienne faut-il définitivement qualifier l’administration provisoire renforcée de francilienne ?

 

A l’aube de sa dixième année d’entrée en vigueur, quel est le bilan de l’administration provisoire renforcée ?

...

 

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les syndicats fantômes

Curieuse idée que de parler de fantôme en copropriété ! Loin de nous l’intention de faire peur à nos lecteurs mais plutôt d’alerter sur des situations dans lesquelles un syndicat des copropriétaires,

コメント


bottom of page