top of page
  • Photo du rédacteurTony BARON

PV d'AG : définition, rédaction et signature

PV D'AG. Le procès-verbal d'assemblée générale est un document incontournable en copropriété.


Qu'est-ce qu'un PV d'AG ?

Le procès-verbal d'assemblée générale, autrement nommé PV d'AG, est un document écrit, rédigé à la fin de chaque assemblée générale de copropriété. C'est un grand résumé écrit de ce qui s'est dit pendant cette réunion : sujets abordés, résultat des différentes délibérations. Il peut également servir de preuve dans le cadre d'un litige. Le PV d'AG doit être rédigé par une personne désignée au préalable. Le PV d'AG devra disposer de la signature du président du syndic de copropriété, du secrétaire et du ou des scrutateurs.

Où trouver un PV d'AG ?

Un PV d'AG (en principe toujours dactylographié) doit rester consultable par toute personne le souhaitant durant six ans.Il est possible de demander au syndic une copie afin de connaître les propos entendus lors de l'assemblée. Le syndic devra alors envoyer une copie du PV au demandeur. Si une personne n'était pas présente lors de l'AG, elle devra obligatoirement être notifiée par lettre recommandée avec AR. Les décisions prises lors de l'AG devront être clairement affichées dans la copropriété afin que les copropriétaires puissent les consulter.

Comment rédiger un PV d'AG ?

Un PV d'AG devra contenir la date de la réunion, l'heure du début et de la fin de celle-ci, le lieu où elle s'est tenue et le compte-rendu (résumé) des différentes discussions entendues lors de l'assemblée. Le décompte des voix devra également y figurer. Le ou les textes soumis au vote et le résultat des délibérations seront inclus. Les réserves sont également à inscrire. Une feuille de présence devra être annexée au PV. P


Quel délai pour notifier un PV d'AG ?

Dans le cadre d'une copropriété, le PV d'AG doit être envoyé aux personnes qui n'étaient ni présentes ni représentées à la réunion au plus tard un mois après sa tenue. Le délai officiel de notification dans le cadre d'un PV d'AG en copropriété est d'un mois. Mieux vaut établir celui-ci le plus rapidement possible afin qu'il puisse être signé et envoyé aux personnes qui étaient absentes dans les meilleurs délais.


Un PV d'AG non signé est-il valable ?

Pour être valable légalement, un procès-verbal d'assemblée générale doit être signé, et cela dans les huit jours suivant l'AG. Dans le cas où celui-ci ne présenterait pas les signatures obligatoires, le PV peut faire l'objet d'une annulation. Et donc les résolutions prises en AG également. Toutefois, s'il manque une seule des signatures nécessaires (celle d'un scrutateur, par exemple), le PV peut ne pas être annulé.


Comment contester un PV d'AG ?

Un PV d'AG peut être contesté sous certaines conditions. Pour pouvoir contester un PV d'AG, il faut avoir été absent et non représenté lors de la réunion et être déjà copropriétaire au moment de celle-ci. Plusieurs motifs peuvent alors être mis en avant : non-respect des délais de convocation, absence totale de signature sur le PV, non-respect du règlement de copropriété, abus de majorité ou encore la non inscription d'une question à l'ordre du jour. Pour contester le PV, il faudra envoyer une lettre recommandée, mais également obligatoirement saisir le TGI du lieu où se situe la copropriété. La contestation doit se faire dans un délai de 2 mois après la notification.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les syndicats fantômes

Curieuse idée que de parler de fantôme en copropriété ! Loin de nous l’intention de faire peur à nos lecteurs mais plutôt d’alerter sur des situations dans lesquelles un syndicat des copropriétaires,

Loi habitat dégradé : Principales mesures

La loi n° 2024-322 du 9 avril 2024 (JO du 10 avril) visant à l’accélération et à la simplification de la rénovation de l’habitat dégradé et des grandes opérations d’aménagement comprend de nombreuses

Commentaires


bottom of page