top of page
  • Photo du rédacteurTony BARON

Copropriété : comment obtenir une aide pour vos travaux de rénovation énergétique ?

Vous vivez en copropriété et vous souhaitez améliorer les performances énergétiques de votre immeuble ? C’est le bon moment : le montant des aides dont vous pouvez bénéficier a été revu à la hausse cette année. On vous explique tout.


Les travaux de rénovation énergétique des parties communes d’un immeuble en copropriété ont de nombreux bénéfices. Ils permettent à la fois de répondre au vieillissement du bâtiment, d'améliorer le confort thermique et acoustique des habitants et de valoriser les appartements en cas de mise en location ou de revente.

Afin d’inciter davantage de copropriétés à sauter le pas, l’Anah (Agence nationale pour l’habitat) propose depuis 2021 l’aide « MaPrimeRénov’ Copro » pour financer des travaux de rénovation énergétique globale sur les parties communes. Le dispositif prend en charge jusqu’à 25% de la facture totale des travaux. Et bonne nouvelle, depuis le 1er janvier 2023, le plafond maximum du montant des travaux est passé de 15 000 euros à 25 000 euros par logement.

A noter que le montant de l’aide socle de MaPrimeRénov’ Copropriété ne dépend pas des revenus fiscaux des copropriétaires. En revanche, une copropriété fragile peut bénéficier d’un coup de pouce supplémentaire de 3 000 euros par logement si son taux d’impayés par rapport au budget à l’année N-2 est supérieur ou égal à 8% ou si elle est située dans un quartier NPNRU (nouveau programme national de renouvellement urbain).


Une amélioration d’au-moins 35% de la performance énergétique

Pour bénéficier de l’aide « MaPrimeRénov’ », votre copropriété doit obligatoirement posséder au moins 75 % de résidences principales et avoir été construite il y a plus de 15 ans. Vous devez aussi effectuer des travaux permettant une amélioration d’au-moins 35% et de la performance énergétique (isolation des murs par l’extérieur, pose de panneaux solaires, installation ou rénovation du système de ventilation, pose de planchers entre le RDC et la cave…), et faire réaliser les travaux par un professionnel qualifié RGE avec une assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO). L’Anah finance 30 % du montant global de la prestation de l’AMO, avec un plafond de 600 € HT par logement.

Autre obligation pour bénéficier de l’aide MaPrimeRénov, votre copropriété doit avoir été préalablement immatriculée par le syndic sur le registre national d’immatriculation : https://www.registre-coproprietes.gouv.fr/

Mais concrètement, comment solliciter cette aide ? Seul le représentant légal (syndic professionnel ou bénévole, administrateur provisoire) de la copropriété peut déposer une demande d’aide. C’est également lui qui recevra la notification de décision de financement et qui transmettra les pièces justificatives de l'exécution des travaux.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les outils exceptionnels du redressement

Afin de remplir la mission judiciaire qui lui a été confiée de rétablir le bon fonctionnement d’une copropriété, l’administrateur provisoire dispose de pouvoirs exorbitants du droit commun de la copro

Le tri des biodéchets change la donne

L’élimination des déchets est un véritable enjeu environnemental. En ce début 2024, le tri obligatoire des biodéchets instaure de nouvelles règles du jeu en copropriété. Explications. Tous les résiden

Redresser les copropriétés en difficultés

Il y a bientôt dix ans la loi ALUR complétait la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965, en créant un article 29-11 relatif à l’administration provisoire renforcée. Ce dispositif est un des outils du redres

bottom of page